Massothérapie sportive

Vous êtes-vous déjà demandé comment les athlètes de haut niveau parviennent à se démarquer des dures exigences de la compétition ? Nous savons tous que la discipline et la constance sont des facteurs clés dans leur routine, mais peu sont conscients que le massage sportif joue un rôle décisif dans leur carrière. Dans ce post, nous vous parlons de la massothérapie sportive et de ses effets dans le domaine du sport.

Qu’est-ce que le massage ?

L’Encyclopédie de la santé définit le massage comme une technique de manipulation des tissus mous du corps qui consiste à presser, frotter et frapper rythmiquement différentes régions du corps, notamment les masses musculaires. Cependant, une définition plus spécialisée est celle de S. Galloway, qui la définit comme une manipulation mécanique des tissus corporels à l’aide de pressions rythmiques et de lames dans le but de promouvoir la santé et le bien-être.

En ce sens, il s’agit d’améliorer la circulation sanguine et lymphatique et le tonus musculaire. Elle cherche aussi la détente de la personne. Son but peut être thérapeutique, esthétique ou sportif.

Qu’est-ce que le massage sportif ?

Bref, on pourrait dire que c’est l’application de diverses techniques de massage visant à améliorer la performance sportive. Il vise donc à préparer l’athlète à la compétition, à l’aider à récupérer après un grand effort ou à récupérer des tissus endommagés.

Types de massage sportif

  • Massage stimulant (avant la compétition)

Ceci est fait avant la compétition à un rythme rapide pour activer la circulation et réchauffer les muscles. Il réduit la quantité d’énergie utilisée par l’athlète pour l’échauffement actif, améliore l’élasticité des muscles et prévient les blessures musculaires. Il s’agit d’une méthode d’échauffement passif.

  • Massage en compétition

Elle a lieu pendant la pause d’un match ou entre les pauses des séries éliminatoires. Ce massage aide à récupérer les muscles surchargés, à réduire la fatigue et à maintenir les muscles en condition optimale. Il permet également à l’athlète de ne pas se refroidir pendant les pauses entre les épreuves.

  • Massage éliminatoire (après la compétition)

Dans ce cas, il cherche à éliminer les déchets métaboliques et à augmenter le flux sanguin, à réduire la tension et les spasmes musculaires. Par conséquent, il élimine la fatigue et produit la relaxation chez l’athlète.

  • Massage de décharge (pendant l’entraînement)

Ce massage fait partie de la routine de l’athlète et est essentiel pour le maintenir en bonne condition, car il vous permet de vous entraîner au maximum avec peu de risque de blessure. En général, il est appliqué avant ou après chaque formation, même dans les deux cas.

  • Massage de rééducation.

Comme son nom l’indique, il s’applique à l’athlète afin d’accélérer le processus de récupération après une blessure et, en même temps, de réduire le risque de rechute.

Mécanismes d’action du massage

  • Mécanismes biomécaniques

La pression mécanique pendant le massage diminue les adhérences dans les tissus musculaires et la tension musculaire.

  • Mécanismes physiologiques

Ceux-ci augmentent la température de la peau et des muscles après l’application du massage, qui vise à augmenter le flux sanguin et donc à libérer des endorphines, qui produisent une sensation de relaxation et de bien-être.

  • Mécanismes neurologiques

Il n’a pas encore été prouvé, mais la théorie est manipulée que le massage stimule les récepteurs sensoriels. Ces mécanismes produisent des effets stimulants sur le système nerveux, la circulation, les muscles et d’autres organes.

  • Mécanismes psychologiques

Le massage produit une relaxation physique et psychologique, car il stimule la libération d’endorphines, diminue les niveaux d’activation et ceux des hormones du stress.

Manœuvres les plus utilisées en massage sportif

  • Frottement

Elle consiste à entrer en contact avec la main ou toute autre partie utile du corps avec la peau de l’athlète et à glisser lentement avec une légère pression sur les tissus qui reçoivent le massage. C’est une manœuvre qui permet d’appliquer des pressions très variées.

  1. Superficiel. L’action de cette manœuvre se limite à la peau et au tissu cellulaire sous-cutané.
  2. Profond. Elle s’effectue directement sur les muscles ou les fascias.
  • Pétrissage

C’est une manœuvre qui se fait avec les doigts et la paume de la main pour pétrir la peau ou les muscles.

  1. Superficiel. Il imprime un mouvement sur la peau et le sépare des plans sous-jacents.
  2. Profond. Ceci se fait par étirement afin d’isoler la masse musculaire et de la mobiliser.
  • Percussion

Elle consiste à appliquer de façon répétée de légers coups sur la peau avec la main dans une certaine position.

  • Friction

Il est appliqué transversalement ou parallèlement à la direction des fibres du tissu sous-jacent. Elle se fait énergiquement et profondément avec les doigts de la main ou du pouce dans la zone affectée.

  • Vibration

Cette manœuvre consiste à presser la zone affectée avec des mouvements oscillatoires de fréquence maximale. Elle se fait avec le bout d’un, deux ou tous les doigts. Si elle est appliquée sur de grands groupes musculaires, elle se fait avec le poing ou avec la paume de la main.

Effets du massage sportif

  • Chauffage par friction modéré
  • Décharge enzymatique
  • Favorise la microcirculation
  • Équilibre le système nerveux autonome
  • Perte de tissu cicatriciel
  • Améliore l’élasticité des tissus
  • Relaxation générale des muscles
  • Soulagement de la douleur
  • Pompage de circulation
  • Étirement des tissus mous
  • Favorise la microcirculation
  • Rupture d’adhérences

Perméabilité accrue des tissus