Connaître les techniques et les types de massages thérapeutiques

Avez-vous déjà été surpris par un massage sur vos épaules, assis dans votre chaise de bureau et caché dans l’écran de votre ordinateur ?

La réaction instinctive est de hausser les épaules, de regarder de côté la personne responsable de tant de générosité et, l’une des deux, de résister ou de céder aux mouvements circulaires et à la pression des mains qui, par empathie, reconnaissent le stress accumulé dans notre cou. Jusqu’à ce que ce soit fini, parce qu’en réalité ce n’était que quelques secondes de détente.

Mais soyons réalistes, qui n’aime pas le massage ? La mauvaise nouvelle, c’est que c’est un plaisir presque inexistant dans notre vie stressée. Combien de fois sommes-nous rentrés à la maison avec la fatigue du jour après jour accumulée dans notre dos et, allongés sur le lit ou assis sur le canapé, nous avons supplié notre partenaire, enfant, de nous faire un massage relaxant. Mais nous connaissons tous cette scène : s’il ne nous la donne pas, nous sommes stressés et désabusés ; et s’il nous la donne, c’est avec paresse ou réticence. Mais on ne lui en veut pas parce qu’on sait qu’elle est dans le même état.

La bonne nouvelle, c’est qu’il y a la masothérapie et les orthothérapeutes, ces professionnels spécialisés dans les douleurs musculaires aiguës ou chroniques qui utilisent les techniques de massothérapie pour soulager le stress, les tensions musculaires et les maux de tête ou de cou, les maladies et blessures comme les entorses, les tendinites de l’épaule, la douleur à la coiffe des rotateurs, l’entorse cervicale et lombaire, les brûlures de poitrine, les sciatica, les capulites, les cruralgies, les douleurs articulaires et autres maladies, les tensions des muscles, etc.

Si, en plus du stress, vous souffrez de l’une de ces affections, connaissez les techniques et les types de massage que ces professionnels utiliseront pour soulager ces douleurs ennuyeuses.

Techniques de massothérapie

  • Ça frotte. Cette manœuvre permet de commencer et de terminer la massothérapie. C’est la principale manœuvre de massage et consiste à glisser la main sur la peau. Il est exécuté avec un rythme lent et uniforme et au fur et à mesure que la séance progresse, la fréquence et l’intensité augmentent pour laisser place à d’autres manœuvres.
  • Friction. Avec cette manoeuvre les plans superficiels de la peau sont mobilisés sur les plans profonds. L’amplitude de la friction dépend de la laxité des tissus et de la tolérance du patient. Il consiste à exercer une pression contrôlée du bout des doigts par des mouvements circulaires, elliptiques, brefs et précis.
  • Percussion. Il s’agit de donner des coups rythmés, souples, secs et brefs. Lorsqu’elles sont effectuées sur le processus épineux, il est important de vérifier au préalable l’état des mêmes, car elles peuvent avoir des effets contre-productifs. Lorsqu’ils sont utilisés à des fins respiratoires, ils ont la capacité de dégager la trachée et les bronches des sécrétions muqueuses, d’apaiser la toux et de soulager les spasmes.

Utilisés sur le plan musculaire, ils conditionnent les fibres musculaires de manière réflexe et augmentent le flux sanguin. Ils produisent une capillarisation marquée.

  • Compression. Il s’agit d’une technique basée sur la compression et la pression de la zone à traiter. Il peut être statique ou coulissant, afin de couvrir une ou plusieurs zones.

La partie du tissu située entre les doigts ou la main et un plan dur (habituellement osseux) est couverte. Cette technique nécessite le maintien du rythme et de l’intensité pour obtenir les effets désirés.

  • Pétrissage. Cette technique comprime la partie de la peau, du tissu sous-cutané et des muscles sous-jacents, et exige beaucoup de force et d’intensité, car il faut prendre, glisser et soulever le tissu pour enlever les plans profonds et les déplacer transversalement d’un côté à l’autre, tout en appuyant et en étirant avec une légère torsion du muscle du ventre.
  • Vibration. Il s’agit de contractions toniques de la musculature des bras, des doigts ou des mains du masothérapeute appliquées sur la peau du patient. Elles sont généralement combinées à la pression et au pétrissage.

Ils peuvent également être effectués avec des mouvements rapides pour obtenir un effet stimulant ou lent pour obtenir un effet calmant. Si les vibrations sont superficielles, elles agissent sur la peau et les terminaisons nerveuses ; au contraire, si elles sont profondes, elles sont appliquées sur les organes et les muscles.

  • Je tremble. C’est une manœuvre dérivée de la vibration. Ils visent à détendre les muscles et les articulations et sont souvent utilisés pour éliminer les tensions dans les bras et les jambes, améliorer la circulation et aider à restaurer le tonus musculaire.
  • Pince. Il s’agit d’une technique basée sur la percussion, couramment utilisée en massage sportif et dans le traitement des cicatrices, des fascias et des tendons adhérents.
  • Torsions. Cette technique est une variante du pétrissage. Ce sont des manœuvres de base du massage décontractant puisqu’elles obtiennent l’élimination de la tension dans la musculature.

Types de massages

  • Massage de base

Ce type de massage combine des techniques de pétrissage, de compression, d’étirement, d’étirement, de contraction, de vibration et de glissement à différentes profondeurs afin de réduire les contractures et les inconforts ou la fatigue musculaire. Le but principal de ce type de massage est de favoriser un meilleur fonctionnement de la circulation sanguine avec ses bienfaits cellulaires tels qu’une meilleure oxygénation, l’apport de nutriments ou l’élimination des déchets.

  • Massage sportif

Dans cette technique est utilisée pour le traitement avec la massothérapie des athlètes et se concentre sur le système musculaire, les structures tendineuses et les ligaments. Ce type de massage est recommandé pour traiter les blessures telles que tendinites, foulures et ruptures musculaires, déchirures ligamentaires, surcharges musculaires, entorses ou bursites.

  • Massage esthétique

Grâce à ce type de massage, des techniques de drainage spécifiques sont utilisées pour exploiter les poches de tissu adipeux ou de graisse situées sous la couche sous-cutanée de la peau, qui sont réabsorbées par le corps. Il est utilisé pour le traitement de la cellulite, de la peau d’orange ou pour la régénération des tissus.

  • Drainage lymphatique

Certaines techniques sont appliquées qui cherchent à drainer le matériel lymphatique, à favoriser sa fluidité en éliminant le liquide interstitiel et les grosses particules, en obtenant leur élimination par le système veineux. Ces traitements doivent être effectués périodiquement.

  • Le massage profond transversal ou Cyriax

Ce type de massage comprend des techniques qui visent à mobiliser les tissus de la zone blessée en appliquant des forces transversales dans la zone blessée. Pour que le traitement soit réussi, les massages doivent atteindre les zones profondes et les couches sous-cutanées sous la peau, c’est-à-dire les muscles, tendons et ligaments blessés. Ses effets sont la sensation d’analgésie et le réarrangement des fibres de collagène.

  • Massage myofascial

Ensemble de techniques qui traitent le syndrome myofascial, c’est-à-dire une lésion d’origine musculaire qui forme une zone de tension appelée nœud ou boule. L’une des techniques les plus couramment utilisées pour le traitement de cette blessure est l’acupression.

Maintenant que vous connaissez les différentes techniques et types de massothérapie et les multiples bienfaits de la massothérapie, n’hésitez pas à réserver votre séance et je vous garantis que les douleurs musculaires chroniques vont disparaître. Pourquoi souffrir, si vous avez une solution immédiate dans la paume de votre main et, surtout, à des prix abordables. Réservez votre séance dès maintenant avec l’un de nos professionnels et améliorez votre qualité de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *